Newsletter du Chanvre N°1

Les hommes de la filière

Dominique Briffaud, président d'Interchanvre : de la production à l'utilisation

« A la recherche de cultures qui sortent des sentiers battus, je me suis lancé dans la production de chanvre en 2007. Depuis 1988, la Cavac fabriquait, via Cavac Biomatériaux, des produits à base de chanvre cultivé dans la région pour le secteur de la construction. Cela m'intéressait de vivre cette aventure du champ à l'utilisation des produits finis. Aujourd'hui, j'en cultive entre 7 et 12 ha. En tant que président de l'organisation des producteurs livrant à la Cavac, je suis administrateur de Cavac Biomatériaux pour faire le lien entre la transformation et la production. Et pour aller jusqu'au bout de mes convictions, j'ai récemment fait construire ma maison en utilisant les produits finis : du béton de chanvre pour les murs et le sol sous le carrelage, de la chènevotte et de la chaux pour le sol sous le parquet et pour le crépi dans les chambres, et des rouleaux de fibres de chanvre pour la toiture. »


Les débouchés

Du béton de chanvre pour rénover une maison traditionnelle alsacienne

Le cabinet d’architecte Eichwald (Bas-Rhin), adhérent à Construire en Chanvre, a récemment participé à la rénovation d’une maison d'habitation alsacienne du 18ème siècle de 470 m². 95 m³ de chanvre ont été utilisés sous forme de béton de chanvre projeté pour isoler les murs extérieurs (12 à 20 cm) et les planchers intermédiaires (25 cm). « Le propriétaire en avait déjà entendu parler et souhaitait en utiliser », raconte Claude Eichwald. « C'est une maison à colombages, dont les remplissages sont en brique et en torchis. Les capacités de régulation hygrothermiques du béton de chanvre font que le choix de ce matériau était cohérent avec ceux déjà en place. Cela permet d'utiliser toute une gamme d'enduits (à base de sable, chaux, terre... ) pour la finition des murs, même dans les pièces humides. Mon client souhaitait une reconstitution historique mais avec le confort moderne ! » Le chantier a été réalisé en seulement dix jours par une entreprise bretonne (Aceis) grâce à une machine spécifique de grande capacité.

La DS 7 Crossback de PSA s'habille en chanvre 

Lancée début 2018, la DS 7 Crossback de PSA a troqué la fibre de verre pour le chanvre. Cinq kilos de résines thermoplastiques composées de 20% de fibres de chanvre ont en effet été utilisés pour fabriquer la planche de bord et les panneaux d'habillage des portes (voir schéma). Sur ces parties, le chanvre apporte un allègement de 1,35 kg, soit 21% de leur poids total. « Cela peut paraître peu en valeur absolue, mais une réduction de 20% est considérée par les constructeurs automobiles comme une rupture », précise Pierre Demortain d’APM qui fabrique ces résines. « Pour répondre à la réglementation européenne, ils sont à la recherche de tout allègement possible sur chacune des parties du véhicule. » Objectif : la réduction des émissions de CO2. Elle est de 0,1 g/km pour une réduction du poids du véhicule de 1kg, soit 6 000 t de CO2 sur les dix ans de circulation des 300 000 DS 7 Crossback (qui seront produites pendant six ans) en roulant 15 000 km/an.


Au-dela des frontières

En Italie, des aliments plus light grâce au chanvre

A l'instar de l'oeuf ou encore du sérum du lait, les protéines du chanvre ont des propriétés émulsifiantes qu'un industriel italien a exploitées pour remplacer l'oeuf afin de produire une mayonnaise « végétale ». La graine de chanvre est utilisée entièrement mais après un broyage qui libère la partie protéique. Ce produit est vendu dans les grandes surfaces italiennes au rayon bio. Le chanvre s'invite également à l'apéritif avec une préparation à tartiner pour toasts à base de courgettes et de graines de chanvre. Celles-ci apportent à la fois des bonnes protéines et des bonnes matières grasses. Ce produit, présenté à BioFach, le salon international des produits bio à Nuremberg, a été primé. «Le chanvre commence à entrer dans la composition de produits industriels car il apporte un goût nouveau, des propriétés fonctionnelles et permet un véritable rééquilibrage nutritionnel », souligne Pascal Mortoire de La Chanvrière. « C'est la première fois qu'il est utilisé de cette façon. C'est une réelle nouveauté ! »

Des grands sportifs se musclent aux protéines de chanvre 

A Gouarec en Centre Bretagne, Christophe Latouche est à la tête de L'Chanvre, spécialiste des produits alimentaires à base de chanvre bio. Depuis peu, il touche des consommateurs plus exigeants : les grands sportifs. « Je travaille avec un nutritionniste qui conseille des sportifs de l'ultra-trail, des marcheurs en montagne, des marathoniens… », raconte Christophe Latouche. « Ceux-ci recherchent une alimentation très riche en protéines car elles constituent la base des muscles qu'ils doivent entretenir quotidiennement.» Or les graines décortiquées et la farine de L'Chanvre contiennent respectivement 31 % et 45 % de protéines, à comparer aux 10-12 % de l'oeuf et aux 15-18 % des produits carnés, tout en ayant les mêmes acides aminés essentiels. «Lors de la Coupe de l'América 2017, certains marins les ont également utilisés comme repas de substitution. Le chanvre est un produit exceptionnel au niveau nutritionnel, une caractéristique qui commence à être enfin reconnue !»

Agenda

8 au 11 mai 2018 : Interzoo à Nuremberg (Allemagne)

Pour la seconde fois, la Chanvrière va promouvoir la litière de chanvre sur le plus grand salon commercial d'Europe dédié aux animaux de compagnie de tout type, de la nutrition aux équipements en passant par leur bien-être.

30 mars 2018 : Club de Biofib'isolation (Vendée) 

Une fois par an, Biofib’isolation (une des marques de Cavac Biomatériaux) accueille ses nouveaux adhérents, c'est-à-dire les utilisateurs d'isolants biosourcés à base de chanvre, notamment par une visite de l'usine pour leur faire découvrir la fabrication de ses produits isolants.

26 février 2018 : Journée du chanvre au Salon 

Pour la première fois au SIA, le chanvre s'est exposé avec tous les experts des différents débouchés de la filière. Invité également à la table ronde de la bioéconomie sur le stand du Ministère de l’agriculture, le Président d’InterChanvre a défendu le plan d’actions de la filière repris en partie dans celui de la bioéconomie : village olympique en matériaux biosourcés, mesures incitatives sur les isolants…